Expertise médicale. Expertises médicales. La régionalisation est dans l’air du temps en Belgique. C’est tout naturellement que les spécialistes de l’évaluation du dommage corporel sont convenus de conserver une entité fédérale représentative et de créer deux associations régionales actives. Ainsi sont nées BENEVERMEDEX chez les néerlandophones et l’Association Belge Francophone du dommage corporel, en abrégé ABEFRADOC. Cette ASBL répond à un souhait général de vrai compagnonnage: comité exécutif restreint travaillant de manière amicale, pragmatique et efficace, contacts plus fréquents et plus personnels avec les médecins géographiquement éloignés de ce comité, meilleure circulation de l’information. Si la manière a changé, les buts sont restés les mêmes mais les démarches pour y parvenir sont plus directes. En outre, un souci d’économie n’y est pas étranger. Ainsi, les grands congrès de jadis, certes de qualité mais chronophages et coûteux, sont remplacés par des colloques porteurs d’un message aussi important mais dénués d’un faste inutile: autres temps, autres mœurs. Les colloques assurent, de même que la Revue belge du dommage corporel Consilio manuque, la formation continue des experts de cette discipline, formation que nous dispensons pour sa plus grande part. Y contribue également le fait qu’ABEFRADOC regroupe, outre les médecins experts sans distinction de mandant, des avocats, des juristes, des assureurs. L’intégration des expériences dans des domaines connexes est un enrichissement pour tous. La nécessaire protection du titre d’expert, le maintien de bonnes conditions d’exercice de notre discipline, le souci de son avenir sont des préoccupations de chaque instant. Ambitieux, ces buts sont réalisables si nous conservons notre enthousiasme, notre cohésion et notre solidarité. Notre site Web, moderne et performant, est pour tous les membres d’ABEFRADOC un lien pratique; il est en outre un relais vers les associations européennes de même objet. Sans oublier nos racines, nous sommes ouverts aux apports des autres et nous nous donnons les moyens d’être connus et de participer aux mouvements d’idées, ceux qui conditionnent le progrès.

A B E F R A D O C

Association Belge
Francophone
du Dommage Corporel asbl




 

MOT DU PRESIDENT


Notre association, l’ABEFRADOC a été fondée en 2013 dans le but de réunir les médecins experts, quelles que soient leur spécificité, de promouvoir en particulier l'aspect scientifique de notre discipline mais aussi d'assurer la protection et le développement des intérêts professionnels de ses membres.

Six ans se sont écoulés et, à l'image de notre société en général, l'environnement économique a beaucoup évolué.

Six mois se sont écoulés depuis nos dernières élections et la mise en place du nouveau conseil d'administration.

Une équipe réduite à cinq membres exige de chacun d’eux un investissement personnel considérable en temps et en énergie.

Chacun de nous a assumé sans la moindre hésitation et même sans la moindre pondération sa contribution au bon fonctionnement de notre association mais surtout pour relever le défi ou plutôt les défis historiques actuels.

Pour relever le plus gros des challenges, celui de la revalorisation des honoraires, le conseil d'administration a pu compter sur sa commission-honoraires, créée dans ce but, et constituée essentiellement par les forces vives de notre association à savoir nos plus jeunes membres.

Cette commission n'a pas ménagé son imagination ni ses efforts, multipliant les suggestions, tout en veillant à proposer des réponses.

Le chantier est lancé. Nous ne manquerons pas de vous communiquer les résultats.

L'aspect scientifique n'est pas pour autant négligé : la préparation de notre colloque qui se tiendra comme en 2013 au « Quartier latin » à Marche-en-Famenne et qui aura pour thème « l'expertise médicale demain : entre inquiétudes et ambitions » a mobilisé tout notre dynamisme : on y est presque… Comment en effet ne pas se préoccuper du risque de voir une statistique, un algorithme, une intelligence artificielle se substituer à notre activité qui par définition traite et évalue l'humain ?

Notre revue, unique vecteur « papier » de notre communication scientifique poursuit sa belle et longue vie.

Nul ne peut ignorer ni éviter de se préoccuper de l'absence de relève, de la pénurie de jeunes experts.

Cette situation est inquiétante car elle touche, à terme, la pérennité même de notre profession. La difficulté pour un juge de trouver un (bon) expert est la même que celle pour une victime de se faire correctement assister et la même encore, pour une compagnie, de maintenir un réseau de médecins-conseils performants. Une initiative a été prise récemment par assuralia : nous jugerons de son efficacité.

Enfin, vous l'aurez très certainement constaté, nous avons souhaité renforcer la communication. À ce titre, nous nous sommes choisis un responsable « communication » qui vous adresse régulièrement une newsletter. Nous entretenons et renouvelons notre site Internet et nous vous adresserons de manière plus ponctuelle des mails notamment en ce qui concerne l'appel aux maîtres de stage.

Soyez convaincus que mon équipe et moi-même poursuivrons avec la même volonté, avec la même pugnacité, le mandat que vous nous avez conféré, en espérant que nous puissions vous apporter à moyen terme de bonnes nouvelles sur l'avenir et sur les conditions de notre travail.

À bientôt et bonne rentrée à tous

Dr Patrick Candaele
Président



Retour en haut de la page
  haut